Lors d'une opération critique en novembre 2010

Je suis une personne tétraplégique en fauteuil roulant, suite à un accident. J'habite dans un Centre d'hébergement, au nord de Montréal. J'ai subi deux opérations très critiques dans une période de ma vie à l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal. Lors d'une de ces opérations, j'étais couché dans la salle de chirurgie, sur la table d'opération et, à un moment, même si mon corps était couché, j'ai eu le ressenti que j'étais assis. Puis des mots me sont parvenus et j'ai entendu les infirmiers et médecins : ...difficulté, il s'en va! Ça va pas! ». En entendant ces mots, je me suis mis à réciter des « Je vous salut Marie », avec ardeur et conviction. Un médecin ou un infirmier, je ne sais plus exactement, a demandé : « Qu'est-ce qu'on fait, c'est mal parti ! ». Puis une personne a semblé s'adresser à moi : « Est-ce que vous voulez partir ou on vous récupère?" Je me suis entendu répondre : « Faites pour le mieux... »

Je reprends les « Je vous salue Marie » assez fermement, quelques minutes, en ne voyant rien devant moi. Puis, j'ai vu qu'il y avait un rideau et j'entends quelqu'un dire : « On a de la visite », et une autre personne dire à son tour : « Elle vient le chercher ». J'ai toujours le rideau devant moi et je ne vois rien. La personne qui est à côté de moi, un médecin peut-être ou quelqu'un d'autre, je ne sais pas vraiment, demande au personnage qui vient d'apparaître : « Serrez-moi la main » - (on peut supposer que c’était pour vérifier si la présence était réelle). Je sentais bien qu'il venait de se passer quelque chose de pas normal. Une personne franchit soudain le rideau et s'avance et là, je vois la Vierge Marie... En moi-même, j'ai pensé : « Le pauvre gars, lorsqu’il sera à son jugement, elle va sûrement s’en souvenir ». Sa présence dégageait beaucoup de chaleur et nous mettait dans une ambiance de calme et de grande paix.

Je reste très surpris et je pense : « Elle a entendu mon appel ». Je ne savais pas quoi dire ni quoi faire... Puis je me retrouve seul avec elle et la Vierge Marie demande de me couvrir (je devais être dénudé étant sur une table d’opération). Et après quelques moments, je la vois consulter un petit ordinateur genre portable, manipulant quelque chose et sans rien me dire. J'ai vécu une période de calme et en même temps d'angoisse. La Vierge Marie a marché de long en large plusieurs minutes, me regardant à peine et semblant réfléchir, puis elle a disparu… Et j'ai survécu.

Après un bon bout de temps, j'ai appelé une infirmière pour lui demander de me ramener à ma chambre. À cause de ce qui venait de se passer, j'ai pensé que je remarcherais bientôt... mais cela ne s'est pas produit.


Intégration

J'aurais aimé parlé à la personne qui a serré la main de la Dame mais je n'ai pas réussi à savoir qui elle était. Deux jours avant de sortir de l’hôpital et de rentrer au Centre d'hébergement, une psychologue est venue me voir et m'a demandé s’il y avait eu un événement lors de l'opération. Au début, j’ai hésité à en parler et c'est moi qui lui ai posé quelques questions. Elle m’a avoué qu'elle connaissait ce phénomène et qu'elle avait entendu parler de moi. Elle a ajouté que plusieurs de ces personnes ont remarqué des effets indéfinis après qu'elles aient vécu cette expérience (EMI). Elle voulait savoir si ce genre d’expérience a vraiment lieu, recevoir confirmation de ma part, etc...

J’ai eu l’occasion, par la suite, d’en parler à des prêtres d’une paroisse dans l’environnement du Centre. Ils semblent conserver le « statu quo » sur le sujet. Ils m'ont écouté mais sans poser aucune question ensuite et sans chercher à en connaître plus.

Pour moi, je peux confirmer que mon expérience était réelle et que je revois toujours le beau visage de la Vierge. Je n’ai pas encore compris le message à recevoir ou qu'elle voulait m’apporter. Je n'ai jamais eu peur de la mort même avant ou après mon EMI. Voilà mon récit.

Tétrajan, Québec