Une expérience immergeante

Expérience vécue en 2001. J’ai été impressionné par ce « laboratoire » et déploiement de caméras et de personnes qui, dans l’ombre, s’affairaient autour de moi, l’on m’installa sur la table et commença le branchement avec toutes les machines, la lumière du scialytique(luminaire) me baigne dans une douce et chaleureuse ambiance, les derniers réglages et puis vint le basculement dans le néant... Sans y mettre une notion de temps, une lumière brillante, douce, m’envahit comme si je passais à travers un voile de satin lumineux et extrêmement magnétique. Je pensais être encore sur la table baignée par cette lumière du scialytique.

Plus rien ne ressemblait à rien, j’étais comme dans un bain laiteux, doux, transporté par une étreinte incroyablement attirante et énergisante. Une atmosphère luminescente ressentie comme une douce énergie aimante. Bien des qualificatifs ne sauraient dépeindre la réalité de cette « luminescence ».

Je me sentais bien, au milieu d’une foule de halos de toutes couleurs dont je ne pourrais donner de noms tant le spectre est infini, des couleurs que je ne connaissais même pas. Puis vient la conscience du moi, le mental astral chargé d’une vibration éclairante comme si, après un très long voyage, je revenais à la maison.Ce ressenti est à ce moment fulgurant; j’avais l’impression de revenir d’un endroit que je venais de quitter il y a à peine une minute, comme si j’avais oublié mes clefs dans la maison et que je revenais les prendre.

livre d'AnitaCe que je ressens après est, une et des présences, d’autres énergies à mes côtés que je connais admirablement bien et pour lesquelles je ressens un sentiment d’amour puissant. Je me sens en sécurité, les fluides d’amour très puissant rentrent en vibration avec mon mental, j’éprouve la part divine qui est en moi, qui monte en puissance, incroyablement chargée de compassion...

Je suis chez moi, accompagné, libre et sans attache, je comprends tout de mon environnement, rien ne m’est inconnu, je suis en symbiose dans cette énergie, le temps n’est plus. J’ai la notion d’infini, comme une réalité unique. Je ressens une autre réalité très surprenante, c’est celle de mon libre arbitre, personne ne peut me contraindre à ce que je ne vois pas, je vais là où ma pensée crée, j’ai la conscience infinie que tout peut exister, ma créativité entre en vibration avec d’autres vibrations et de nouveau crée l’environnement qui me sied.

Puis viennent les rencontres, elles sont de nature intuitive, les dialogues qui s’ensuivent ne peuvent être subjectifs, j’ai ce ressenti vibratoire qui est d’un niveau énergétique puissant, je pense, je ressens, je vibre. C’est ainsi que la communication passe et que s’inscrit en ma mémoire une réalité objective de ce qu’est l’au-delà...

Je visitais des états de conscience et de niveaux, je rentrais en vibration avec ceux qui étaient du même niveau et accointance que mon mental, j’ai éprouvé la beauté et l’inimaginable sentiment d’amour qui harmonise tout, dans cet infini: la conscience universelle...

Puis vient le retour, comme une aspiration, une obligation, un point de non retour et le basculement dans la gravité. Je voyais encore cette lumière, mais celle-ci était quelque peu différente, beaucoup plus agressive et sans aucune mesure à celle qui m’avait baigné, elle était fluorescente. En effet, j’étais en salle de réveil et c’est par le son que j’ai compris ma réintégration dans la matière, par des râles et plaintes de mes voisins de la salle de réveil...


Intégration

J'ai eu cette expérience, il y a 12 ans suite à une opération cardiaque. La particularité de celle-ci c'est qu'elle est un peu atypique, je me suis senti immédiatement immergé dans le monde de la quintessence. J'ai mis cette expérience en doute, en mettant cela sur des effets de délire liés aux produits anesthésiants.

Après études et rencontres, qui m’ont permis de comprendre le cheminement de la conscience sous effet de psychotropes, et m’ayant soumis volontairement aux critiques objectives de praticiens, j’en conclus que j’avais bien effectivement vécu une expérience quelque peu exceptionnelle. Je voulais faire ce constat afin de garder toute l'objectivité de cette expérience et ne pas être en dissonance cognitive...

Au fur et à mesure que j’avançais dans ma vie, je me rendais compte que certaines capacités ignorées faisaient surface dans mon comportement, je ressentais et voyais certaines présences, ou quand je rencontrais une personne dans la rue ou ailleurs, involontairement je lisais en elle... sa souffrance...

Le sentiment compassionnel vis-à-vis des autres était un peu perturbé et exacerbé. En développant des envies d’accompagnement de personnes en fin de vie, être acteur en soins palliatifs, donner du soulagement dans le deuil et surtout une aide inconditionnelle aux personnes qui sont dans la douleur qu’elle soit morale, physique, sociale ou psychologique.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour en parler? Que s’est t-il donc passé? Qu’est-ce qu’il me reste de cette expérience? Pour certains, comme pour moi, il a fallu parfois du temps pour arriver à parler et dire ce que l'on a vécu, même à sa propre famille, car cette expérience est extrêmement impressionnante, pas au niveau du "fantastique", mais au niveau de la conscience et de votre mental, vous en sortez transformé ou plus ou moins perturbé. Vous ne pouvez donner de mots à ce que vous avez vécu, vous auriez l’impression de pâlir une réalité.

Mes douze ans de recherche, de doute, de rencontres, m’ont aidé d’une façon objective à comprendre, à analyser, a commencé à rédiger tout un enseignement reçu, à expliquer tant de ressentis, à faire abstraction d’un enseignement culturel et religieux, à mettre des mots sur des images, sons, visions et rencontres. Cette immersion dans le monde astral a délivré un enseignement...

Vincent Hamain, France

(NDLR) Faisant suite à cette expérience, Vincent a traduit son ressenti et son vécu actuel dans cet article.