Fil de navigation

Il est bon de souligner que les recherches et les statistiques sur les EMI sont répertoriées depuis nombre d'années aux USA, en Australie, en France, en Suisse, en Belgique, en Allemagne, en Hongrie, en Afrique du sud, aux Pays-Bas, en Slovénie (ancien territoire de Yougoslavie), en Angleterre et au Canada. Des associations, dans ces différents pays, sont devenues membres de IANDS USA, premier organisme d'aperception sur ces phénomènes (EMI/NDE) en promouvant des recherches officielles.

Aux USA, pionnière de l'approche des « soins palliatifs », la Dr Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre d'origine suisse, s'est intéressée également aux EMI. Elle a vécu elle-même des expériences de mort imminente et a eu des contacts avec l'au-delà. Elle a fortement encouragé la première publication sur le sujet en écrivant la préface du livre du Dr Raymond Moody "La Vie après la vie".

Plus près de nous, Yves Bertrand a soutenu sa thèse de doctorat en sciences des religions en août 1997 à l’UdQ à Montréal sur le thème : « Le chant du signe : expériences de mort imminente et voie mystique occidentale ». Il nous propose une autre approche des EMI (Expériences de mort imminente) ouvrant un questionnement à saveur métaphysique. Il est aussi l'auteur d'une série de quatre volumes, sous le titre "Expériences de mort imminente". Voici le lien pour explorer un site de recherches et de références.

Une étude longitudinale s'échelonnant sur une période de 8 ans, a été effectuée par le Dr Pim van Lommel, cardiologue néerlandais. Ce chercheur a choisi d'opter pour une étude prospective, remplissant des conditions plus strictes et donnant des résultats a priori plus fiables. L'étude porte sur 344 patients dont 62, ayant été déclarés cliniquement morts, ont vécu une EMI suite à un arrêt cardiaque. De cette recherche, il ressort que les aspects positifs n’interviennent qu’après acceptation et intégration de l’EMI. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique médicale The Lancet, en 2001.

Un documentaire fait en Europe sur les expériences de mort imminente dont les participants sont des expérienceurs et des chercheurs impliqués dans ce milieu.

Affilié actuellement à l'Université de l'Arizona, le Dr Mario Beauregard apporte une autre dimension aux EMI/NDE par des recherches en neurosciences. En 2006, il fut titulaire d'une mention d'honneur pour la publication de certains travaux qui ont fait avancer la neurothérapie. Une couverture médiatique, de portée internationale, a couronné les travaux de ce chercheur québécois sur la "neurobiologie des expériences mystiques". Relié à ses recherches, un film fut produit par l'Office National du Film du Canada, intitulé "Le Cerveau Mystique". Vous pouvez aller puiser d'autres informations sur son blogue.