Derrière les apparences du monde...

«En 1982 quand j'avais 19 ans, j'ai fait une expérience en deux phases qui, malgré mes efforts, reste difficilement exprimable avec des mots humains et j’ai longtemps cru que j’étais seul avec cela. En lisant certaines ECM de votre site, je me rends compte que ces expériences touchent beaucoup de gens.

Je suis assis au sol dans l’église de la communauté monastique de Taizé (France), la foule chante des canons, des chants religieux très méditatifs, et tout à coup, comme en un éclair, ma conscience change et j’entends, je vois, que ces centaines de voix de personnes qui chantent ne sont en fait qu’UN, une seule et même voix que je ressens/vois comme une immense vague - avec des flux et des reflux. Cette unité perçue n’est pas intellectuelle, c’est comme une connaissance directe qui s’accompagne d’une grande joie.

Par la suite, un ou deux jours plus tard, alors que je descendais la colline de Taizé, en regardant les arbres dans lesquels soufflait le vent et un nuage d’étourneaux virevoltant au dessus, il y a eu tout à coup une décharge en moi, et j'ai ressenti un torrent de lumière intérieure et une joie et un amour incroyable, accompagnée d'une connaissance directe de ce qu'était la réalité. C'était un sentiment de lumière, de connaissance, de joie et d'amour qui va au-delà de tout concept mental, idée ou description. C’était totalement transcendant, extrêmement clair et lumineux, et cela m’expliquait tous les phénomènes extérieurs mais aussi des choses relatives à ma vie.

Je ne peux quasiment rien rapporter de tout ce qui m’a été dit tellement c’était fulgurant mais aussi plus lumineux et clair que ce que des mots humains peuvent exprimer. Je ne sais pas combien de temps cela a duré car le temps était aboli et il m’a été montré que le temps est une illusion du mental, seule l’éternité EST. Parallèlement, je voyais que mon être n'était plus limité à lui-même, à mon corps, mais dans une Unité avec tout ce qui l'entourait, les arbres, les oiseaux, les nuages, le vent, avec lesquels je partageais la même nature. Un amour qui va au-delà de tout ce que j'aurais pu concevoir. Tout ce que je pouvais voir dans ce lieu tranquille et mon propre être était UN. C'était comme si je ne les regardais plus de l'extérieur, mais en étant comme eux, à la lumière d'une merveilleuse compréhension intérieure.

Il m’a aussi été dit que dans ma vie, il me faudrait dire OUI à tout ce qui advient, à tout ce dont je pouvais me souvenir du passé, et qui était auparavant compris comme "bon ou mauvais". Dans cette optique, tout devait être accepté tel quel et en particulier les épreuves.


Intégration

Quand je suis revenu, j’ai confié mon expérience au Prieur de la communauté des moines, qui était un homme renommé, sage et bon, frère R…, mais j’ai vu qu’il ne comprenait pas. Alors j’ai peu à peu compris que s’ouvrait une quête spirituelle qui me mènerait au-delà de la foi catholique dans laquelle j’avais été élevé. Car là, il ne s’agissait plus de croire.

Une connaissance m’avait été donnée et j’avais vu qu’il y a un royaume spirituel d’Unité derrière l’apparence d’un monde matériel, divisé, dans lequel nous pensons vivre.»

Luc B., France

Note: Pour communiquer avec Luc, voici son Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..